Des pratiques controversées sur le littoral méditerranéen

Démoustication en Camargue
vendredi 23 février 2007
popularité : 23%

Le littoral du Sud de la France est très prisé par les touristes et on les comprend, il suffit par exemple de se promener en Camargue, pays tipé si cher aux Français et surtout aux arlésiens. Les visiteurs sont indispensables à la vie économique du littoral mais pour agrémenter leur présence dans un environnement sauvage et parfois hostile, qui en fait son charme, ces derniers sont à l’origine, bien contre leur grès, d’une lutte drastique contre les moustiques.

A priori on pourrait se donner bonne conscience en jugeant cette disposition plutôt bénéfique pour la santé des Hommes, mais ce serait ignorer que la démoustication est parfois désordonnée, sauvage et drastiquement létale pour de nombreuses espèces vivantes dont les abeilles.

Les pouvoirs publics et les collectivités territoriales sont tiraillés entre le respect de la nature, la mise en pratique de principes écologiques de lutte contre les moustiques et la manne apportée par les visiteurs estivaux.

Pour des raisons ou des prétextes économiques, d’inefficacité liée aux conditions atmosphériques, les traitements biologiques actifs sur les larves de moustique sont remplacés par l’utilisation de matières chimiques, certes très efficaces contre les populations de moustiques adultes, mais aussi contre les autres variétés d’insectes.

Ainsi l’abeille et les apiculteurs quittent ces régions dotées de variétés florales très mellifères. Pourtant, dieu sait si en Région PACA très touchée durablement semble t-il par les étés secs et caniculaires, les apiculteurs auraient besoin d’étendre leur territoire de transhumance, ne serait ce que pour gérer les risques d’une très faible production.
Quelques apiculteurs résistent néanmoins. leurs ruchers subissent systématiquement des pertes à la suite de démoustication locale ou par des nuages de pesticide poussés par le Mistral.
En 2004, le réseau de surveillance des troubles des abeilles a instruit un dossier d’intoxication dont les abeilles étaient mortes devant la ruche à la suite d’une opération conduite avec du Téméphos en dosage suffisant pour exterminer 50 % des abeilles des 100 ruches présentes.
A la veille des échéances électorales, périodes au cours de laquelle on va nous abreuver de promesses, nous vous en supplions Mesdames et Messieurs les décideurs de notre avenir, la Camargue et le littoral Sud sont de belles régions qui méritent mieux que l’épandage de produits toxiques qui tuent la faune animale et végétale et probablement d’ailleurs aussi les Hommes.
Nous sommes favorables au tourisme qui assure notre existence en achetant nos produits régionaux, mais promettez nous :

- Que l’EID Méditerranée (Entente Interdépartementale pour la Démoustication du littoral Méditerranéen) accélère le traitement préventif à base de bioinsecticide Bti conformément aux recommandations de la commission scientifique du parc de Camargue.
- De condamner lourdement les propriétaires qui vivent hors Camargue et qui épandent par avion des insecticides pour faire table rase des moustiques à la faveur d’un week-end par-ci par-là passé dans leur belle et vaste propriété,
- De coordonner les actions de démoustication entre départements limitrophes, rendues nécessaires pour optimiser l’effet des traitements biologiques.

Ainsi la Camargue et le littoral Sud redeviendront pour les abeilles la source de nectar inépuisable que nos anciens ont connu. A l’heure où l’IGP voit le jour, il ne faut pas que « le miel de Provence » soit un produit en voie de disparition.


Agenda

<<

2017

 

<<

Octobre

 

Aujourd’hui

LuMaMeJeVeSaDi
2526272829301
2345678
9101112131415
16171819202122
23242526272829
303112345
Aucun évènement à venir les 6 prochains mois